You are currently viewing Question au Préfet des Hauts-de-Seine : Ecole inclusive et AESH 

Intervention au Conseil Départemental du 17 décembre 2021

Tous les ans, le Préfet des Hauts-de-Seine présente devant l’assemblée départementale le rapport d’activités des services de l’État dans le 92.

L’échange qui s’en suit permet de l’interroger sur divers aspects de ce rapport

J’ai choisi de l’interpeller sur un sujet important concernant les conditions d’intégration des élèves souffrant de handicap

Question n°1 : Ecole inclusive et AESH – Conseil départemental, séance publique 17 décembre 2021, seul le prononcé fait foi.

Monsieur le Préfet,

L’Ecole de la République doit être attentive à chacun de ses élèves et être donc en capacité de tous les accueillir. Cette école inclusive passe notamment par une scolarisation en milieu ordinaire des élèves en situation de handicap, avec un accompagnement individualisé.

Nous savons toutes et tous les difficultés que rencontrent aujourd’hui les familles pour que cet accompagnement soit pleinement assuré. Les mouvements récents des accompagnants des élèves en situation de handicap-AESH nous ont aussi rappelé la précarité dans laquelle ils se trouvent de leur côté avec en plus un surcroît de travail.

Malgré une très légère revalorisation salariale et l’instauration d’une grille indiciaire nationale annoncées à l’été, ces personnels font face à un surcroît de travail, avec toujours plus d’enfants à suivre.

Comment escompter avoir un accompagnement de qualité quand on impose à ces personnels contractuels des salaires moyens de 750€/mois, avec des temps partiels imposés et dans des situations de devoir accompagner plusieurs élèves, parfois sur plusieurs écoles ou sur plusieurs établissements, parfois même de manière simultanée.

Au final le résultat c’est que les élèves en situation de handicap se retrouvent avec un nombre d’heures d’accompagnement qui baisse drastiquement.

Monsieur le Préfet,

Pouvez-vous nous préciser les mesures engagées par les services de l’Etat, dans notre département, afin de garantir un accompagnement durable et de qualité, du premier au dernier jour de l’année scolaire, pour chaque élève souffrant de handicap, et pour assurer le recrutement d’un nombre suffisant d’accompagnants (AESH) ? 

Partagez !