Nouveau plan local d’urbanisme : impliquer véritablement les montrougiens

Tribune « La gauche à Montrouge »,  Montrouge Magazine avril-mai 2015

 

Le plan local d’urbanisme (PLU) de Montrouge a été annulé en 2013 par le juge administratif. La ville de Montrouge a donc relancé une procédure afi n de se doter d’un nouveau PLU en lieu et place du plan d’occupation des sols (POS) datant de 2004 qui s’applique actuellement. Les élus du groupe de la Gauche Unie à Montrouge demandent que cette procédure d’élaboration du nouveau PLU, en cours, ne se résume pas au seul cadre légal mais qu’elle soit un véritable outil de travail et de concertation avec l’ensemble des habitants et des élus de la ville.

Aujourd’hui, la loi renforce la place de la démocratie dans l’élaboration du PLU en élargissant la concertation, en associant les habitants en amont des décisions qui concernent leur cadre de vie. L’information doit être donnée au public afin de lui permette de réagir dès le stade des études préalables, avant que les décisions ne soient prises de façon irréversible.

La mairie doit se donner les moyens pour que tous les Montrougiens puissent participer à l’élaboration des différents documents qui composent le PLU, comme par exemple :

– le rapport de présentation qui expose l’état initial de l’environnement et détermine les perspectives d’évolution de la ville,

– le plan d’aménagement et de développement durable qui défi nit les orientations d’urbanisme et d’aménagement retenues pour l’ensemble de la commune et qui concernent :

  • le développement du centre ville, et des quartiers,
  • la restructuration ou réhabilitation des secteurs
  • le traitement des rues, passages, pistes cyclables
  • les actions visant la sauvegarde et la diversité commerciale des différents quartiers
  • l’aménagement des entrées de ville
  • la préservation du paysage ou du patrimoine.

Nous proposons que l’élaboration du PLU puisse se préparer par la réunion de plusieurs commissions composées d’élus et d’habitants, qui reprendraient les documents obligatoires au PLU, comme le rapport de présentation, le PADD, et le règlement.

Montrouge étant la 5ème ville de France la plus dense, il est urgent de penser à une autre politique favorisant les plans de circulation douce (Plan de déplacements urbains) et les espaces verts. Une politique qui privilégierait une véritable démocratie participative.

Les outils du PLU permettent de donner la parole aux habitants. Il faut s’en saisir dès aujourd’hui et ce sans attendre le vote en conseil municipal prévu pour juin 2016.

L’élaboration du PLU est un moment important pour notre ville à laquelle les habitants doivent être partie prenante.

Partagez !