10 chiffres sur l’immigration en France

Alors que l’examen du projet de loi relatif au droit des étrangers débute aujourd’hui à l’Assemblée nationale, il est sans doute utile de revenir sur quelques idées reçues concernant l’immigration en France.

 

Picto représentant la FranceChaque année en moyenne, entre 2004 et 2012, 200 000 immigrés sont entrés en France, soit moins que la moyenne des pays de L’OCDE.

Cela représente en effet chaque année 0,3% de la population française en moyenne, contre 0,6% pour les pays de l’OCDE. C’est également la plus faible proportion d’Europe, rapportée à notre population . Sur la même période, 60 000 immigrés en moyenne ont quitté le territoire chaque année.

Picto représentant un policier 226 filières d’immigration clandestine ont été démantelées en 2014

C’est un record historique qui représente 11% de filières en plus qu’en 2013, et 27% de plus qu’en 2012. La France est efficace contre les filières qui tentent d’exploiter la misère humaine à des fins marchandes.

Picto représentant un diplôme

63 % des immigrés entrés en France en 2012 sont au moins titulaires d’un diplôme de niveau baccalauréat

ou équivalent et un quart est sans diplôme. Entre 2004 et 2012, toutes origines confondues, la part des immigrés de niveau baccalauréat a augmenté de 7 points.

Picto représentant un travailleur

40% des immigrés de plus de 16 ans, non étudiants, entrés en France en 2012, déclaraient avoir un emploi l’année de leur arrivée.

La part des nouveaux immigrés déclarant occuper un emploi a augmenté de 6 points entre 2004 et 2008, pour atteindre 41 %. Elle s’est ensuite stabilisée, malgré la hausse des niveaux de diplôme, suite à la crise économique.Picto représentant un étudiant

Dans l’enseignement supérieur français, 289 274 étudiants sont de nationalité étrangère, soit un sur huit.

Selon l’Unesco, la France monte sur la 3e marche du podium en termes d’accueil des étudiants étrangers, avec 7% du total des étudiants étrangers en mobilité à travers le monde.

Picto représentant un passeport

Le « passeport talents » ouvrira un droit au séjour valable jusqu’à 4 ans

aux meilleurs étudiants, chercheurs, investisseurs, artistes… du monde entier et augmentera ainsi notre capacité à attirer les talents étrangers. L’intégration des autres étrangers sera assurée par un nouveau parcours d’accueil et par la généralisation du titre de séjour pluriannuel qui limitera les passages inutiles en préfecture.

Picto représentant l'ofpra

La France a enregistré 64 310 demandes d’asile en 2014

C’est près de moitié moins que l’Allemagne (202 815) . « La France est donc loin de ployer sous le poids des demandes et des réfugiés, comme on l’entend trop souvent. Cessons de nous fantasmer en forteresse assiégée ; cela ne correspond tout simplement pas à la réalité« , a déclaré Bernard Cazeneuve lors de la présentation du projet de loi portant réforme de l’asile à l’Assemblée nationale.

Picto représentant un calendrier et une horloge

La réforme de l’asile permettra de réduire le déai d’examen des demandes à 9 mois

Actuellement, la procédure peut prendre plus de 2 ans.

Picto représentant une carte d'identité nationale

En 2014, 105 613 personnes ont acquis la nationalité française.

C’est plus qu’en 2013 (95 196), mais moins qu’en 2011 (112 447) et qu’en 2010 (140 806).

Picto représentant le drapeau européen

Près d’un immigré sur deux entré en France en 2012 est né dans un pays européen,

contre trois sur dix dans un pays africain. L’immigration d’origine européenne est majoritairement portugaise, britannique, espagnole, italienne ou allemande. Ces cinq pays représentent 57 % des entrées d’immigrés nés en Europe et un quart de l’ensemble des entrées en 2012.

Partagez !