Un budget pré-électoral pour 2019… qui oublie les Montrougiens !

Intervention Conseil municipal 11 avril 2019

Le contexte en toile de fond est connu

Une partie de ce contexte est financier. Il est marqué par 2 évolutions importantes qui frappent le bloc communal  dans son entier (et donc pas seulement Montrouge).

Ces 2 évolutions se sont

  • d’une part la suppression de la Taxe d’Habitation (progressive mais totale à l’horizon 2022 et son remplacement tout aussi progressif par une dotation dont on peut prévoir déjà qu’elle ne sera pas stable sur la durée)  et la solution qui est aujourd’hui suggérée d’un transfert de la taxe foncière départementale vers le bloc communal n’est pas recevable ;
  • et d’autre part la contractualisation avec l’Etat qui encadre l’évolution des dépenses de fonctionnement.

L’autre partie du contexte c’est aussi la mobilisation citoyenne qui s’est produite dans notre pays depuis maintenant depuis plusieurs mois, largement soutenue par la population et avec une demande forte d’offre de service public de proximité renforcée.

Vous êtes revenus tout à l’heure sur le niveau d’investissement .

Sur le niveau de l’investissement  et rapport à la demande de service public renforcé à laquelle je faisais allusion à l’instant, je crois qu’il y a lieu de distinguer les choses. Ce n’est pas exactement la même chose que d’acheter des logiciels, d’entretenir des locaux ou de créer des équipements nouveaux .

Même si tout cela c’est du point de vue de la comptabilité de l’investissement.

Préempter des biens immobiliers pour des projets qui restent très souvent secrets et souvent pour les revendre c’est aussi comptablement de l’investissement mais pour le bien-être des Montrougiens  ce n’est d’aucun intérêt.

Vous êtes revenus sur le niveau de l’épargne et son évolution.

Si elle augmente en 2019 ce n’est pas du fait d’une meilleure gestion ; c’est tout simplement parce que les recettes du domaine connaissent une augmentation très importante.

Pourquoi cette augmentation ?

  • d’abord grâce au Grand Paris Express 2,9M€ (c’est un recette qui va s’éteindre avec le temps)
  • et ensuite à cause de votre impôt stationnement qui rapportera près de 1,8M€ , Tout cela avec un dévoiement total de l’esprit de la loi en matière de stationnement. Ce transfert aux villes de la gestion du stationnement devait être un bel outil de réflexion et de gestion des mobilités. Vous en avez fait une « machine à cash » pour reprendre une expression des Montrougiens sans aucune intégration en amont de la question du stationnement dans une politique des mobilités.

Que dire d’autres de ce budget qui ne crée finalement aucune surprise ?

Je pense qu’il y aurait une formule simple qui pourrait bien  le résumer à part dire que ce serra sans doute vote dernier budget… :

C’EST UN BUDGET PRE-ELECTORAL, UN BUDGET DE PREPARATION DE CAMPAGNE !

On a serré la vis sur certains postes ces dernières années et comme il faut pouvoir donner à voir qu’on a quand même fait des choses avant 2020, il faut vite rattraper tout ce qu’on aurait dû faire et qu’on n’a aps voulu faire.

On avait ralenti la réfection des stades et gymnases : comme par hasard on débloque enfin les sommes nécessaires à leur réparation qui attendaient depuis tant de temps !

On avait temporisé pour les travaux dans les écoles malgré les demandes des familles répétées (comme par hasard et c’est tant mieux pour les élèves et les équipes enseignantes on trouve enfin les ressources pour la réfection par exemple de l’amphithéâtre de l’école Queneau qui attend depuis des années

A plusieurs reprises la nécessité de la rénovation du garage municipal avait été pointée mais jamais il n’y avait d’argent pour l’engager mais c’est vrai qu’avec la grogne des Montrougiens sur la propreté déclinante de la ville il fallait enfin lâcher les euros nécessaires et organiser quelques opérations de communication pour ne pas trop fâcher.

La même chose sur le personnel des activités péri-scolaires . Il aura fallu un mouvement fort des familles et des agents pour que vous daignez enfin entendre les besoins en encadrement. Le recrutement de postes d’animateurs supplémentaires est un élément de la réponse à apporter aux familles mais il ne résout pas l’autre question : celle de la fidélisation des agents.

Plus généralement, sur les effectifs municipaux, vous annoncez d’ailleurs que cela va dégraisser avec la non reconduction des agents partis.

Vous nous dites par ailleurs qu’un effort de formation sera fait, dont acte et j’attends de voir à quel niveau il se situera effectivement en fin d’année.

Et puis bien sûr, je n’oublie pas la réalisation que vous voulez achever coûte que coûte (elle ne vous coûtera pas grand-chose à vous, vous espérez d’ailleurs plutôt en tirer profit ;  par contre elle coûtera plus de 10 Millions d’euros aux Montrougiens). Je parle ici des fameuses Allées Jean Jaurès , le trophée que vous attendez vite et avant que la loi électorale ne vous interdise de communiquer sur sa réalisation. C’est donc priorité totale pour cet aménagement au détriment de tout le  reste .

Dommage qu’au passage vous en ayez profité pour massacrer le patrimoine naturel  qui longeait les 700m qui vont de la Mairie à la place Jean Jaurès

Dommage que vous ayez oublié dans votre liste de choses à finir coûte que coûte les plus démunis ou ceux qui contribuent à créer du lien social dans cette ville.

Je pense ici au Centre d’action sociale dont le budget est resté immuablement le même pendant tout le mandat comme s’il n’y avait pas de pauvres à Montrouge, pas de gens en difficulté.

Dommage que vous ayez oublié dans votre liste de choses à finir coûte que  coûte, ceux qui galèrent pour trouver un logement, les familles des classes moyennes à la recherche de logements accessibles, les jeunes également. Votre politique du logement sur ces 5 années aura été : le logement social c’est bien mais chez les autres. Or je vous rappelle que presque les ¾ des ménages franciliens sont éligibles au logement social.

Certes cette année vous avez minoré l’amende due à l’Etat pour manquement mais cela ne pourra pas durer éternellement

Dommage que vous ayez oublié dans votre liste de choses à finir coûte que coûte , les demandes réitérées des familles pour des services d’accueil plus nombreux pour la petite enfance , pour une cantine centrale qui devrait apporter meilleur contrôle et qualité dans l’assiette des enfants.

Dommage que vous ayez oublié dans votre liste de choses à finir coûte que coûte, les associations qui méritent qu’un simple maintien en volume du niveau de leurs subventions , quand on oublie de rappeler qu’on a passé plusieurs années à les baisser, baisse que vous avez soutenu même si vous étiez assis sur une chaise autour de cette table alors.

Dommage que vous ayez oublié les questions de pouvoir d’achat qui ne se traite pas uniquement qu’avec le niveau de fiscalité, ceux pour lesquels le service public constitue le seul patrimoine

Dommage que vous ayez oublié les Montrougiens tout court, en tout cas ceux qui en ont le plus besoin.

Les Montrougiens et Montrouge méritent mieux que vos propositions

Bien sûr je ne soutiendrai pas ce budget pré-électoral

Fermer le menu