Les Hauts-de-Seine En Commun : je signe l’appel
  • Post published:26 octobre 2020
  • Post category:Montrouge

Dans la droite ligne de l’appel pour une Île-de-France en commun, que certain·e·.s parmi vous ont signé récemment, un appel départemental pour des Hauts-de-Seine en commun vient d’être lancé.

Ensemble, nous pouvons créer une région plus solidaire, plus verte, plus juste, plus protectrice, plus dynamique, et plus humaine.

Pour signer l’appel des Hauts-de-Seine En Commun avec Nadège Azzaz, qui développe l’appel pour une Île-de-France En Commun lancé par Audrey Pulvar, c’est en cliquant sur le bouton ci-dessous.

L’APPEL

Depuis 2015, la politique conduite par Valérie Pécresse et la droite a abimé la région Île-de-France. Aujourd’hui la crise sanitaire inédite que traverse le pays fragilise, plus encore, les conditions de vie d’une large majorité des franciliennes et des franciliens : crise sociale, crise écologique, crise de confiance démocratique.

Face à cette situation, actrices et acteurs engagé.e.s – militants politiques et associatifs de gauche et écologiste, responsables syndicaux, citoyens – nous voulons apporter des réponses concrètes à nos concitoyens. Chaque jour, nous agissons sur le terrain pour relever ces défis et apporter des réponses nouvelles et adaptées pour développer des emplois durables, des services publics de qualité, un cadre de vie plus sain et plus sûr…

Aujourd’hui, il nous faut aller plus loin : nous appelons à un large rassemblement des forces de gauche des Hauts-de-Seine afin de nous construire un avenir EN COMMUN, au côté de l’appel régional lancé il y a quelques jours par Audrey Pulvar et dont nous sommes signataires. Nous croyons en effet que les approches locales, départementales et régionales doivent se compléter face aux défis qui nous attendent.

Depuis des décennies, les Hauts-de-Seine subissent la politique d’une droite, souvent affairiste, au détriment des intérêts d’une grande partie de ses habitants. Notre département est une mosaïque de territoires associant la plus grande richesse et de grandes précarités et pauvretés : des zones contiguës à la capitale, profitant de son dynamisme, et d’autres, enclavées où les habitants n’ont plus foi en une action publique qui ne leur apporte jamais rien ; des milieux à l’environnement préservé, d’autres abimés par une urbanisation excessive ; des zones au sein desquels une politique de mixité sociale, en particulier par l’habitat, est mise en œuvre et des communes où les édiles préfèrent payer les amendes « SRU » que de respecter la loi sur le logement social. Pour toutes ces raisons, nous voulons un autre avenir pour les Hauts-de-Seine qui s’appuie sur une mise EN COMMUN des richesses et des ressources pour une réelle transition écologique et un développement durable et solidaire au profit de tous les altoséquanais.

Les Hauts-de-Seine doivent devenir un modèle en matière d’aménagement : des communications raisonnées, efficaces qui privilégient les transports en commun de qualité et les circulations douces ; un urbanisme à échelle humaine qui protège la biodiversité. Les Hauts-de-Seine doivent être une terre d’innovation pour la mise en œuvre d’un modèle économique durable.

Les Hauts-de-Seine doivent devenir un modèle de solidarité : nous voulons construire un idéal de progrès qui bénéfice à l’intégralité des habitantes et des habitants et à tous nos quartiers et qui permettent de réduire véritablement les inégalités ; aucun jeune ne doit être laissé de côté, aucun ancien ne doit être abandonné. Les Hauts-de-Seine doivent permettre la mise en œuvre d’une égalité réelle.

Nous refusons de céder aux sirènes populistes du repli sur soi et du chacun pour soi. Nous voulons une société solidaire où chaque citoyen puisse librement prendre son destin en mains et vivre dignement. Nous voulons, dans ce département, une démocratie renouvelée, inclusive, donnant la parole à chacune et à chacun.

Nous appelons toutes celles et tous ceux qui partagent ces objectifs et qui aspirent EN COMMUN à ces valeurs, à se mobiliser pour construire, un autre avenir dans les Hauts-de-Seine au sein d’une Région Île-de-France plus solidaire, plus écologiste, plus féministe, plus démocratique et plus humaine.

Partagez !