COVID : PROBLEMES DANS LES COLLEGES DES HAUTS-DE-SEINE

Alors que cette rentrée se fait dans un contexte tendu du point de vue sécuritaire et sanitaire, plusieurs collèges du Département doivent faire face à des problèmes de personnels.En effet, le Conseil d’Etat a suspendu le 15 octobre dernier (juste avant les congés de Toussaint) le décret du 29 août 2020 relatif aux critères de vulnérabilité au Covid-19 applicables aux agents.

Ce décret définissait jusqu’à cette date, 4 critères de vulnérabilité. Cette suspension a entrainé de fait l’application de nouveau des critères retenus par le précédent décret qui prévoyait, quant à lui, 11 critères de vulnérabilité au COVID (décret du 5 mai 2020).

Cette nouvelle application a fait passer de 10 à plus de 300 le nombre des effectifs empêchés d’intervenir dans les collèges, entrainant beaucoup d’absences depuis la rentrée du 2 novembre.

A Montrouge le collège Genevoix subit cette situation fortement, conduisant les enseignants à exercer leurs droits de retrait et à la fermeture de l’établissement.

Depuis lundi, plus de 100 agents de remplacement ont été mobilisés pour intervenir dans les collèges du Département, en complément des forces de suppléance. Un marché d’intérim passé en urgence à la suite de l’annulation du décret du 29 août a été notifié aujourd’hui.

Il doit permettre d’assurer le remplacement de tous les agents absents d’ici jeudi pour arriver à un taux de remplacement de 1 pour 1.

Je reste vigilant pour que cet engagement soit effectif au plus vite notamment à Montrouge pour les collèges les plus concernés.

https://www.conseil-etat.fr/actualites/actualites/suspension-des-nouveaux-criteres-de-vulnerabilite-au-covid-19-ouvrant-droit-au-chomage-partiel

Partagez !