Faire vivre le projet d’Albert Kahn

Faire vivre le projet d’Albert Kahn

Tribune Élus socialistes – LETTRE BLEUE – n°79 mai 2016

Joaquim TIMOTEO

 

La rénovation du jardin-musée Albert-Kahn doit permettre de mieux valoriser les scènes paysagères qui le composent tout comme le fonds des Archives de la Planète.

A l’heure où la tentation du repli des peuples sur eux-mêmes est grande, le projet d’Albert Kahn construit sur la connaissance du monde et le dialogue entre les cultures, conserve toute sa force.

C’est aussi cette ambition qu’il faudra réussir à transmettre au travers d’un élargissement et d’une diversification des publics.

 

Conservatoires de Châtillon et de Montrouge : des augmentations de prix démesurées !

Lors du conseil communautaire du 24 juin dernier, je me suis opposé à l’ensemble des délibérations portants sur les tarifs des conservatoires et les cours d’adultes.

1er constat : il est anormal que chaque conservatoire conserve ses propres tarifs…

Après maintenant plus de 10 ans de « vie commune » entre les villes de Châtillon et de Montrouge, le maintien d’une tarification différenciée pour chacun des conservatoires n’est que a simple illustration que la communauté de communes reste une « coquille vide ». Que chacun des établissements puisse avoir des spécificités ne constitue pas un frein à l’unification de la tarification.

Une grille tarifaire unique et l’application systématique d’un quotient familial devraient s’appliquer pour les 2 conservatoires dont la gestion devrait être mutualisée. Or il n’en est rien… chaque ville gère son équipement comme bien lui semble sans aucune synergie développée au sein de la communauté de communes.

2ème constat : le maître-mot des délibérations proposées est simple : AUGMENTATION !

Alors que la situation économique reste difficile pour les ménages, la seule réponse des majorités de droite se résume à une augmentation faramineuse des tarifs des conservatoires mais aussi des cours d’adultes.

Pour Châtillon, cette augmentation se double par ailleurs d’une nouvelle grille de quotient familial plus réduite, passant de 14 tranches à 8 tranches. Ce choix se traduit mécaniquement par des hausses de prix pour de nombreuses familles.

Au final, un résultat totalement injuste : plus les revenus des familles sont faibles et plus l’augmentation est forte…

Ainsi , à titre d’exemple, pour les familles de Châtillon :

  • avec un quotient familial de 400€, le tarif passera de 67 € à 114 € soit 68% de hausse !
  • avec un quotient familial de 500€, le tarif passera de 102€ à 154 € soit 51% de hausse !
  • avec un quotient familial de 1300€, le tarif passera de 339€ à 390€ soit 15% de hausse !
  • avec un quotient familial de 1500€, le tarif passera de 407,50 € à 430€ soit 5,5% de hausse !

Les tarifs pour la chorale passent de 66,50€ à 95€ soit 43% de hausse !!

Pour Montrouge, c’est aussi la même tendance même si les pourcentages d’augmentation sont moins importants. Ainsi les droits d’inscription annuels subissent une augmentation de près de 12%, les cours d’instruments ou de danse subissent quant à eux une hausse de 25% !

Ces choix ne sont pas de nature à inciter les habitants de nos villes à profiter de l’offre culturelle qui leur est faite.

Culture à Montrouge – Augmentation de près de 20% du prix des spectacles !

Intervention de Joaquim TIMOTEO

Conseil municipal du 17 avril 2014

Culture à Montrouge – Augmentation de près de 20% du prix des spectacles !

Chers collègues,

La délibération présentée ce soir propose une nouvelle tarification pour la prochaine saison culturelle 2014-2015 du Beffroi.

Pour la justifier, il est rappelé que les tarifs sont élaborés en tenant compte notamment des caractéristiques structurelles du Beffroi.

Au final, il est proposé 2 aménagements de tarification qui semblent mineurs de prime abord mais qui ont une conséquence importante pour les Montrougiens : une augmentation démesurée du prix du billet de spectacles !! car au lieu d’une augmentation normale liée au coût de la vie, le prix de la plupart des billets va progresser entre 11 et 20% !! c’est totalement anormal !

En fait, cette hausse est répercutée de plusieurs manières :

1/ D’abord avec un joli tour de passe-passe qui consiste dans la définition d’un nouveau découpage de la salle Moëbius. La salle principale était jusqu’à ce jour partagée en 3 parties : une 1ère zone (orchestre bas) allant du milieu de salle jusqu’à la scène et une 2ème zone (orchestre haut) allant du milieu de la salle jusqu’au pied du balcon, la 3ème zone étant le balcon.

Mais selon la proposition du Maire, il n’y aura plus qu’une seule zone pour la salle principale à la prochaine rentrée. Pourquoi ce changement ? personne ne le sait et aucun argument n’est donné.

Chacune des zones avait auparavant sa propre tarification  (la zone 1 proche de la scène étant plus chère que la zone 2 ). Le passage à une zone unique conduit à la fusion des tarifications en se basant sur les prix de la zone la plus chère… Conséquence : le prix des places situés aujourd’hui en haut de la salle vont augmenter en moyenne de 20% !! 

2/ Le choix est fait ensuite de cibler sur une population particulière : celle des jeunes ! pour eux , c’est un peu la double peine puisque c’est la seule catégorie de public qui voit augmenter ces tarifs aussi dans la zone principale qu’au balcon. Ce n’est pas de cette façon que l’on va attirer les jeunes vers la culture !

3/ 3ème forme de répercussion de l’augmentation : celle sur les abonnements.

-L’abonnement Découverte passe de 54 à 60 € soit une hausse de 11%.

Les autres abonnements conservent leur prix changent dans leur contenu. Tous les spectacles gratuits qui étaient inclus dans ces formules sont supprimés.  Quelles sont les répercussions dans le détail ?

– L’abonnement Au large reste fixé à 90€ mais pour 5 spectacles au lieu de 6 spectacles (5 payants et 1 gratuit) , soit une hausse du prix moyen de la place de 20%.

– L’abonnement Fidélité reste fixé à 128€ mais pour 8 spectacles au lieu de 9 spectacles (8 payants et 1 gratuit) , soit une hausse du prix moyen de la place de 12%.

– L’abonnement Passion reste fixé à 168€ mais pour 12 spectacles au lieu de 14 spectacles (12 payants et 2 gratuits) , soit une hausse du prix moyen de la place de 16%.

Cette façon de faire n’est pas acceptable. Rien ne justifie une telle hausse des tarifs pour la prochaine saison culturelle.

Et il est clair que nous voterons contre cette délibération injustifiée et qui pénalise les Montrougiens.