Nouveau Plan Local d’Urbanisme, une chance à saisir !

Tribune « La gauche à Montrouge »,  Montrouge Magazine novembre-décembre 2015

Notre ville va se doter d’un nouveau plan d’urbanisme (PLU) en remplacement de celui annulé en 2013 par le Tribunal Administratif. Le PLU est le principal document de planifi cation de l’urbanisme, primordial pour tous car il  dessine les grands axes de développement futur de la ville en fixant le niveau de production de logements et la nature des équipements publics.
Notre groupe est intervenu à plusieurs reprises lors du lancement de la nouvelle procédure pour demander une large concertation des habitants avec pour objectif de faire entendre la voix de la ville et de ses résidents, à l’aube de la future Métropole du Grand Paris : des réunions de quartier durant la phase de diagnostic, des balades urbaines, des réunions de secteur sur les projets de développement et sur le règlement du PLU, une grande consultation citoyenne.

La ville a organisé uniquement des ateliers thématiques (avec un petit groupe de volontaires) dont les conclusions sont affichées sur son site. Le résultat est sans appel : notre ville souffre d’une trop forte densification, l’offre de logements y est peu diversifiée, les équipements publics sont saturés et difficilement accessibles, le manque d’espaces verts est criant…

Lors du débat sur le Plan d’Aménagement et de Développement Durable (PADD), nous avons constaté que nos questionnements  restent d’actualité :

– sur le commerce : certains quartiers font l’objet d’une politique active quand d’autres sont délaissés. Des commerces de proximité disparaissent. Rien ne justifie ce traitement inégalitaire des territoires.
La politique de rachat des bas d’immeubles et de préemption pratiquée par la ville serait-elle à bout de souffle ?

– sur les circulations douces : circuler en vélo parmi les voitures s’avère dangereux mais le nombre de pistes cyclables est si  petit que les montrougiens préfèrent éviter ce mode de déplacement. A quand un maillage de la ville pour les vélos, la mise en place d’un pédibus, et plus largement, une réflexion collective pour l’élaboration d’un plan de déplacements urbains (PDU) à Montrouge ?

– sur le logement : la volonté de maintenir un habitat diversifi é de qualité inscrite dans les anciens documents du PLU a totalement disparu du document actuel. Cela voudrait-il dire que ce n’est plus une ligne directrice aujourd’hui ?

Ce nouveau PLU est une chance à saisir par les Montrougiens, pourvu qu’ils soient impliqués dans la recherche des réponses à toutes ces questions.

Partagez !