Montrouge : modifications budgétaires 2018

2

Intervention au Conseil municipal du 6 décembre 2018

Cette décision budgétaire modificative inscrite dans le prolongement du budget principal n’aura évidemment pas notre assentiment.

J’y vois néanmoins 2 points symptomatiques de votre gestion approximative.

Le 1er concerne le stationnement

Nous n’avons pas cessé de le dire dans cette enceinte : la gestion de ce dossier est plus que calamiteuse!!

Et c’est 1,5 million d’euros en recettes qui disparaissent de notre budget, du fait du flottement qu’il y a eu dans la mise en œuvre obstinée d’un dispositif qui n’était pas abouti et qui a causé beaucoup de tort aux Montrougiens. Entre le déploiement aléatoire du parc d’horodateur  dans des conditions de sécurité quelquefois limites ; les problèmes de gestion d’abonnement avec une délégataire quelquefois défaillant ; sans parler des erreurs de FPS …

Tout çà pour çà !

Tant de cafouillages, de colère et de tracas pour les Montrouge pour au final ne collecter que 40% des recettes prévues ! on aurait mieux fait de prendre les choses avec du temps  et de la concertation au lieu de faire tomber le couperet d’une mise en place brutale dès le 1er janvier 2018.

Le 2ème  porte sur la masse salariale

Vous motivez d’abord cette baisse par des réorganisations internes de services ; si je traduis cela veut par des suppressions de postes.

Ensuite ce sont près de 500 000 euros qui n’ont pas été utilisés car les recrutements n’ont pu aboutir selon vos dires. Il y a enfin la surévaluation des salaires liés à l’école de musique pour plus de 300 000€ du fait de Vallée Sud Grand Paris.

Sur la surévaluation, dont acte. Par contre sur les 2 premiers points, à savoir les réorganisations et les non recrutements, il faut que cela cesse. Il faut arrêter de pressuriser de fait les agents municipaux sur chacune de leur mission. Des postes en moins dans les services, des postes non pourvus car non recrutés, c’est plus de travail pour le reste des effectifs qui ne peuvent continuer d’être aussi mal traités, en situation de sous effectifs dans certains services et surcharge de travail.

La grève des animateurs que nous avons eu avant les congés scolaires de la Toussaint en était une alerte forte et vous n’avez rien fait depuis. Les problèmes d’effectifs d’animateurs perdurent avec un sous-encadrement  chronique

Si l’on veut un service public local de qualité, il faut aussi être à la hauteur et se donner les moyens d’attirer à soi les compétences et pas seulement en équipant ‘armes à feu les policiers municipaux (selon l’annonce faite au début de conseil municipal) mais avec des rémunérations et des conditions de travail améliorées.

Vu la réputation qu’a aujourd’hui notre Ville, je crains que cela soit mal parti…

D’ailleurs sur ce point, je ne comprends pas la conclusion que vous venez d’avoir sur le sujet. C’est comme si c’était comme un moindre mal vous nous dites «  au final, les économies sur ce chapitre contribuent au respect de engagements pris avec l’État d’évolution des dépenses de fonctionnement » mais qu’est ce que cela veut dire ? que ce sont les effectifs d’agents qui seront la variable d’ajustement pour permettre de tenir votre évolution de dépenses. Belle annonce pour un jour d’élections professionnelles !! si c’est cela, c’est clair , l’année 2019 sera l’année du dégraissage d’effectifs !

Évidemment je m’oppose fermement à cette décision budgétaire modificative qui ne ait qu’amplifier les mauvais choix que cette majorité de droite a pris

Partagez !