MONTROUGE : DESIGNATION DU NOUVEAU MAIRE CE SOIR

Intervention au Conseil municipal du 20 octobre 2016

La séance de ce soir est évidemment une séance particulière, un moment particulier car il va être procéder à la désignation d’un nouveau Maire.

Ce moment, nous l’attendions, nous savions qu’il allait venir tôt ou tard, en s’inscrivant alors évidemment dans une stratégie électorale.

La démission qui fait que nous sommes réunis ce soir, arrive aujourd’hui plus tôt et pour des motifs d’ordre personnel que je me garderai bien de commenter car j’ai trop de respect pour la sphère privée de chacun d’entre nous et, malgré tous les différents qui ont pu nous opposer tout au long de ces dernières années, je veux ici adresser un message de sympathie à notre collègue Jean Loup Metton dans les circonstances qui l’ont conduit à renoncer à sa fonction. Car je n’oublie pas qu’au-delà de nos sensibilités politiques personnelles et des combats politiques qui nous ont opposé, nous restons tous ici avant tout des femmes et des hommes engagés, qui avons dû souvent faire de nombreux sacrifices personnels, familiaux, voire professionnels pour nous engager au service de l’intérêt général. Et quelquefois dans tout cela, la vie nous rattrape…

Nous ne sommes pas aujourd’hui au lendemain d’un scrutin républicain mais face à une décision personnelle qui conduit à des changements dans la majorité.
Nous n’avons pas à y intervenir et nous ne participerons pas au vote.

Son issue est de toute façon connue.

Et les petits arrangements entre amis qui ont au final calmé la fougue de certains et permis à d’autres de conserver leur place malgré des divergences connues font que le suspens n’est pas très grand.

Mais une chose est certaine et les choses sont ainsi faites que demain matin nous aurons une situation où :
– D’un côté, les Montrougiens auront un Maire qu’ils ne connaissent pas
– D’un autre côté, un Maire qui ne les connait pas non plus…

De ce Maire inconnu, les Montrougiens attendent des réponses concrètes face à leurs besoins. Le Montrouge d’aujourd’hui n’est certes pas celui d’il y a 20 ans mais les problèmes perdurent. Les questions des Montrougiens sont nombreuses et je ne vais pas commencer à les lister.

Mais je serai ravi d’entendre enfin de la part de celui qui sera désigné tout à l’heure, une position sur une d’entre elles puisque jusqu’à ce jour il ne s’est exprimé sur quasiment aucun sujet au sein de cette enceinte depuis 2014.

Que fera-t-il pour les crèches et l’accueil de la petite enfance alors que les besoins sont criants?
Comment en effet offrir des accueils péri et extra scolaires de qualité pour les jeunes Montrougiens ?

Où sera située la nouvelle école élémentaire promise depuis des années et qui est devenu la nouvelle école fantôme après le vote du PLU ?

Comment combattre les situations d’insécurité qui s’installent dans certains quartiers de notre ville ? Réunira-t-il enfin un jour le Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance pour que tous les acteurs travaillent ensemble à trouver des solutions ?

Que fera-t-il pour sauver la Poste du quartier Jaurès après l’annonce de sa fermeture ?

Est-ce qu’enfin notre ville apportera comme d’autres dans ce département son aide à l’accueil (même symbolique) de quelques familles de réfugiés qui ont fuit l’horreur de la guerre ?

Que fera-t-il pour faire en sorte que le parcours résidentiel des Montrougiens leur permette de rester dans notre ville et non pas de devoir s’exiler plus loin à cause de loyers chers et d’un habitat inaccessible ?

Quel espace vert, quel espace de respiration donnera-t-il à notre ville sur-densifiée ?

Voilà les vraies questions importantes de ce soir. Car ce sont elles qui conditionnent le cadre de vie des Montrougiens. Et je ne voudrai pas que la désignation de ce soir nous les fasse oublier.

Partagez !