Revalorisation de l’APA à domicile

La loi relative à l’adaptation de la société au vieillissement est entrée en vigueur le 1er janvier 2016. Dans un contexte budgétaire contraint, ce sont 700 millions d’euros par an qui seront alloués à l’accompagnement de l’autonomie des personnes âgées. Cette loi met en avant l’anticipation du vieillissement de la société dans les politiques publiques. Il s’agira de préserver au mieux l’autonomie des personnes âgées en leur apportant tout le soutien possible. La revalorisation de l’Allocation personnalisée d’autonomie (APA) à domicile est l’une des mesures phares qui démontre la volonté gouvernementale de répondre à l’une des principales réoccupations des personnes âgées : celle de vieillir chez elles, dans de bonnes conditions et avec un accompagnement adapté à leurs besoins.

Quels changements sont apportés par la loi ?

Engager un véritable acte II de l’APA à domicile

  • Augmenter le nombre d’heures d’aide à domicile pour les âgés qui en ont le plus besoin
  • Réduire le niveau de participation financière (le « ticket modérateur »)
  • Exonérer de toute participation financière l’ensemble des bénéficiaires de l’ASPA (minimum vieillesse).
La quasi-totalité des bénéficiaires de l’APA à domicile (600 000 personnes) profiteront d’une baisse substantielle de leur reste à charge.

Par exemple, pour une personne en GIR 1 disposant de 1 500 euros de revenus mensuels, le reste à charge passera de 400 à 250 euros, soit une économie de 1 800 euros par an.

Revalorisation de l’Allocation personnalisée d’autonomie (Acte II de l’APA à domicile)
Les personnes fragilisées avec un plan d’aide actuellement au plafond bénéficieront du déplafonnement de cette aide :
pour les personnes avec une perte d’autonomie réduite  => 1 HEURE d’aide à domicile supplémentaire par semaine
pour les personnes les plus dépendantes avec un plan d’aide actuellement au plafond => 1 HEURE d’aide à domicile supplémentaire par jour

 

apa
Partagez !